Astuce > Manger bio ou local : le faux débat

Argument clé des sceptiques du changement alimentaire ("ta carotte bio vient de Pologne !"), la question de savoir s'il vaut mieux consommer bio ou local est un débat qui est facile à trancher : les 2 mon capitaine ! En revanche, il convient d'être au clair sur les arguments que tu donnes à tes proches. 

Consommer local, c'est bien parce que : 

  • cela évite les transports trop longs : et donc la pollution due à ces transports, l'énergie utilisée pour la conservation,, les emballages dus à la préservation des aliments et le gaspillage des aliments qui se seront gâtés pendant le transport
  • cela garantit des aliments qui auront été cueillis à point et qui n'auront pas maturé pendant le trajet, donc plus goûteux
  • cela soutient les producteurs locaux, ceux qui font la dynamique de ta région. 
  • cela augmente la connaissance que tu as des aliments de ton territoire
  • cela peut baisser le coût des aliments (car le transport n'y est pas compté)

Mais attention, quelques nuances sont à apporter : 

  • suivant les régions où tu habites, le consommer local est difficile, et ne garantira pas forcément que tu consommes de saison. En région parisienne, par exemple, il peut être difficile de faire la part des choses entre les grossistes et les producteurs locaux. Pour éviter cela, pose-leur la question.
  • consommer local ne veut pas dire consommer sans pesticides : si tu veux soutenir les acteurs locaux sur le long terme, en étant attentif à la régénération des sols et à leur qualité, privilégie les productions en permaculture, en bio (et si jamais tu n'as pas cela, en raisonné)
  • la 1ère action que tu peux mener si tu veux réduire l'impact de ton assiette, avant même de consommer local, c'est de consommer moins de viande !
  • limite les intermédiaires au maximum pour soutenir réellement l'économie locale : privilégie les AMAP (la liste est sur Etiquettable!),ou encore mieux, produis toi même via un jardin partagé
  • Attention, tu peux trouver des productions locales mais qui poussent sous serre chauffées, comme les tomates et les fraises françaises en hiver

Au final, ton action sur le climat et pour soutenir l'économie locale sera d'autant plus forte si, dans l'ordre

  1. tu réduis ta viande, 
  2. tu choisis des pratiques agricoles alternatives
  3. tu consommes de saison
  4. tu consommes local.

Source : Bilan Carbone de l'alimentation en France, ADEME, Janvier 2019

Découvrez toutes les astuces du moment